Azarea Box

Femmes de l’Autremonde tome 1 : Morsure

Posted on: octobre 15, 2010

FEMMES DE L’AUTREMONDE

Tome 1 : Morsure de Kelley Armstrong

 

Résumé :

Un voyage excitant à la frontière de la sauvagerie et de la féminité. Elena Michaels se coule hors de son lit, prenant bien soin de ne pas réveiller son compagnon. Il ne supporte pas qu’elle disparaisse comme ça au beau milieu de la nuit. Quelle femme normale pourrait avoir tant besoin de retrouver la solitude des rues sombres et mal famées de la ville ?
L’énergie contenue déchire ses muscles – elle ne peut plus attendre. Elle adore courir aux frontières de la ville, mais n’en a plus le temps. Elle se glisse dans une ruelle, ôte ses vêtements et se prépare au Changement…
Elena fait tout ce qu’elle peut pour être normale. Elle hait sa force, sa sauvagerie, sa faim, son désir, ses instincts de chasseuse et de tueuse. Elle aimerait avoir un mari, des enfants… et même une belle-mère. En tout cas, c’est ce qu’elle voudrait croire. Et voilà que la Meute a besoin d’elle. Cette Meute qu’elle chérit et déteste tout à la fois est la cible d’une bande de déviants sans pitié. Ils menacent de dévoiler leur existence, enfreignant les lois du clan. La loyauté du sang ne se discute pas. Et au cours de son combat, Elena découvrira sa vraie nature…

 

Mon avis :

Kelley Armstrong nous entraîne dans l’univers sauvage et bestial des loups-garous dans ce premier tome de sa série Femmes de l’Autremonde.

Elena est unique en son genre. En effet, elle est la seule femme loup garou existant. Suite à une morsure, elle est devenue une créature pouvant muter à volonté. Mais voilà, Elena n’a jamais renoncé à vivre une vie normal auprès des humains. C’est pourquoi, au début de l’histoire, elle vit à Toronto et y mène une vie tout ce qui a de plus banale : elle a un travail, vit avec un petit ami humain. Mais son passé et sa Meute vont la rattraper. Suite à un appel de l’Alpha, Elena n’a d’autres choix que de retourner auprès d’eux car sa Meute, sa famille est menacé, même si pour cela elle doit faire ressurgir des souvenirs du passé, souvenirs qu’elle aurait aimé oublier…

Elena est la pièce maîtresse de ce roman. Forte et courageuse, elle a aussi un côté « tête de lard » et supporte très mal l’autoritarisme ce qui peut lui valoir des problèmes avec le système de fonctionnement de la Meute, basé sur le pouvoir d’un chef unique. Pourtant, malgré son côté indépendante, elle reste attachée à ce groupe et fera tout pour leur venir en aide, même si elle s’était juré de ne plus s’en mêler, mais les décisions du coeur peuvent être plus fortes que la raison, même si cela implique qu’elle doit renouer contact avec Clayton, loup garou fou d’elle mais qu’elle haie pour une raison bien précise. Clayton est cynique, violent, bagarreur et pourtant il aime tellement Elena que ça en devient touchant de le voir essayer de tout faire pour la récupérer. Jérémy, le chef de la meute (l’Alpha donc) est un peu le sage de la Meute. Posé, il ne prend jamais de décision à la légère et pense avant tout au bien être et à la sécurité de sa Meute. Et cela le met souvent en conflit avec les têtes brûlés que sont Elena et Clayton. Du côté des « méchants », Kelley Armstrong, nous a mis une ribambelle de personnages tous plus affreux les uns que les autres. Entre le violeur de femmes, le pédophile et l’assassin, nous sommes servis. Tous on des raisons de se heurter à la Meute ce qui nous donne de bien belles scènes d’action.

L’univers en soi est classique. Mais ce que j’aime dans le style de Kelley Armstrong, c’est qu’elle ne survole pas l’organisation de la Meute. Quand ces derniers partent à la chasse, on a droit à des descriptions très précises sur ce qu’ils voient, sentent et entendent. On est immergés dans le décor. De plus, on y ressent toute la violence que peuvent dégager les loups garous. Par exemple, nous avons une scène de chasse sur un chapitre, très bien écrite, où les loups font la peau à un pauvre cerf. C’est violent, mais que peut-on s’attendre en fait d’une meute de loups garous? Certainement pas à un univers édulcoré et mignon.

Un bon tome avec des personnages intéressants et surtout une belle immersion dans cet univers de loups garous que nous offre Kelley Armstrong.

9/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :