Azarea Box

Ne dites pas à ma mère que je suis voyante, elle me croit libraire à Vancouver

Posted on: février 1, 2011

NE DITES PAS A MA MERE QUE JE SUIS VOYANTE, ELLE ME CROIT LIBRAIRE A VANCOUVER

de Eileen Cook

 

Résumé :

Quand Doug la quitte après six ans de vie commune, Sophie, libraire à Vancouver, est prête à tout pour le récupérer. C’est pourquoi, lorsqu’elle apprend que sa nouvelle petite amie, la pulpeuse Melanie, s’intéresse au paranormal, elle a une idée aussi folle que diabolique : proposer à sa rivale une fausse consultation de voyance destinée à faire rompre les tourteraux. mais rien ne va se passer comme prévu, car Sophie se retrouve vite dépassée par le succès inattendu de ses nouveaux talents…

Eileen Cook signe une comédie désopilante portée par une héroïne au caractère bien trempé, maladroite et attachante à souhait.

 

Mon avis :

Premier roman de Eileen Cook, cette dernière nous narre l’histoire d’une jeune femme prête à tout pour récupérer l’homme qu’elle aime.

Sophie est une jeune trentenaire qui vit un véritable drame personnel : son homme la quitte du jour au lendemain. Passé les premiers instants d’effondrements, Sophie retrousse les manches et fera tout pour le récupérer, pour l’arracher aux griffes de sa nouvelle petite amie. Au jeu de l’amour, tous les coups sont permis, c’est bien connu.

L’héroïne est un roman à elle toute seule. Drôle, attachante, combative, elle ne recule devant rien et surtout pas à la honte pour atteindre le but qu’elle s’est fixée. Et la honte, elle va en connaître : que cela soit au restaurant, au centre commercial, ou à une station de radio. Mais comme on dit : qui ne tente rien n’a rien, et Sophie connaît bien cet adage. C’est comme cela que lui vient l’idée assez farfelue, il est vrai, de devenir une fausse voyante pour séparer Doug et Melanie. Mais comme dans tout, il y a des répercussions et des retours de bâtons pas toujours agréable.

Ce livre nous présente une caricature de femme : celle qui fait tout pour récupérer son homme. Mais voilà, rien n’est simple dans la vie et beaucoup de barrières peuvent intervenir. Ici, ces barrières sont matérialisés par Melanie, la stéréotype de la blonde sculpturale au corps de rêve, Nick un homme troublant…

Mais comme dans tout bon Chick-Lit, Sophie peut compter sur une amie. Cette dernière est tout son contraire : elle est mariée, a des enfants. Les opposés s’attirent, comme quoi :p

Un bon livre que tout célibattante peuvent lire (lol). Drôle, on se surprend à se mettre à la place de Sophie. Et l’auteur nous montre que l’amour n’est pas toujours celui qu’on croit, et qu’il suffit d’ouvrir un peu plus les yeux pour mieux voir ceux qui nous entourent…

 

8,5/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :