Azarea Box

Archive for the ‘Cygne Noir’ Category

CYGNE NOIR

Tome 2 : Reine des Ronces de Richelle Mead



Résumé :

Eugénie est devenue reine des Terre-de-Daléa. Mais ça n’a rien d’une vie de château. Son royaume est en ruine, tout comme sa vie sentimentale… Et il y a toujours cette prophétie qui annonce que son premier né détruira l’humanité. Pour l’heure Eugénie s’inquiète. Des jeunes filles sont enlevées en Outremonde et tous s’en contrefichent y compris les hommes de sa vie. Qu’est-ce que ça cache ?

 

Mon avis :

 

La suite directe du premier tome : Fille de l’Orage.

 

Eugénie, étant devenue reine dans un royaume de l’Outremonde, a des devoirs, mais qu’elle préfère nier, ayant une vie dans le monde normal. Elle continue ainsi à travailler en tant que Chaman mais voilà, ses origines la poursuit et elle doit assumer ses devoirs et tout faire pour le bien de son peuple… d’autant plus que de mystérieuses disparitions semble ne touche que son royaume. Et c’est sans hésitation qu’Eugénie va mener sa petite enquête… au péril de sa vie.

 

Après un premier tome, certes bien et intéressant mais qui était un peu plombée par des descriptions un peu lourd, le deuxième tome est bien meilleur. L’auteur nous entraîne dans une histoire pleines d’actions et de sensualité où on y plonge facilement, d’autant plus que l’écriture est fluide et facile à lire.

 

Eugénie est un phénomène à elle toute seule :p Drôle, volontaire et légèrement gaffeuse à ses heures perdues, elle vous arrachera forcément un sourire avec ses commentaires mordants et intérieurs. Ses deux hommes sont également présents : Kiyo le Kitsune toujours aussi chou et Dorian toujours aussi… « space » :p Mais bon c’est comme ça qu’on l’aime ^^

 

Un second tome digne et meilleur que le premier. A dévorer sans modération 🙂

 

9/10
Publicités

CYGNE NOIR

Tome 1 : Fille de l’Orage de Richelle Mead

Résumé :

Ça, c’est tout moi ! Aucune vie sexuelle pendant des mois, et d’un coup, tous les obsédés de l’Outremonde se mettent à me courir après…
Eugénie Markham est chaman. Dotée de grands pouvoirs, elle exerce un fructueux business en bannissant de notre monde les Faës et autres esprits qui s’y aventurent. Engagée pour retrouver une ado enlevée dans l’Outremonde, Eugénie découvre une prophétie qui met au jour des secrets bien gardés de son passé et lui réservent de très désagréables surprises perspectives d’avenir ! Eugénie à beau manier la baguette avec autant d’assurance que le flingue, il lui faut des alliés pour une telle mission. Elle aura Dorian, un roi Faë séducteur avec un faible pour le bondage, et Kiyo, un magnifique changeforme.

Mon avis :

Deuxième série de Richelle Mead à sortir en France, l’auteur des Succubus, nous plonge cette fois-ci dans l’univers des Chamans.

Eugénie mène une vie en somme toute banale si ce n’est qu’elle est une chaman et c’est sans scrupules qu’elles les renvoie là d’où ils viennent. De plus, elle est une chaman particulièrement puissante et particulièrement redoutée (elle est gros la croque mitaine des Faës). Jusqu’au jour où une mission pas comme les autres lui est confiée : retrouvée une fille qui a été enlevée par un de ces fameux Faës et la ramener vivante. Toute pourrait être si simple si seulement elle ne devait pas se rendre physiquement en Outremonde… et c’est là que les ennuis commencent…

On se retrouve ici dans une histoire en somme classique mais qui prend, au fil des pages, une toute autre tournure. En effet, délivrer la fille n’est qu’un prétexte de l’auteur, pour nous entraîner dans une autre histoire dangereuse et oh combien, déroutante. On est surpris à chaque révélation, et on veut toujours en savoir plus. Par contre, à la fin, l’histoire devient assez déroutante :/

Eugénie est une jeune femme de 26 ans classique des héroïne de la bit lit : parle beaucoup (de trop), tape avant de négocier… bien sûr dans sa quête elle n’est pas seule. On retiendra particulièrement Dorian, un roi Faës assez particulier mais terriblement attachant. Kiyo, qui n’est pas sans rappeler Morio des Soeurs de la Lune, un démon renard. Et enfin Tim… le coloc qui se prend pour un indien et qui permet des scènes d’humour dans une histoire sombre au final.

Au final, on se trouve devant un livre qui sort pas des sentiers battus mais qui a le mérite de nous attirer dans son univers et faire en sorte qu’on veut savoir la suite.

En résumé :

– L’histoire (basé sur les chamans et qui reprend un peu de la mythologie grec, celtes…)

– Une fin déroutante

8,5/10