Azarea Box

Archive for the ‘Les Chroniques de MacKayla Lane’ Category

LES CHRONIQUES DE MACKAYLA LANE

Tome 4 : Fièvre Fatale de Karen Marie Moning

 

Résumé :

« A la merci de mes ennemis, je lutte pour survivre, c’est-à-dire, en l’occurrence, pour ne pas tomber sous le charme fatal de celui que je me suis juré de tuer… Mais je sens que je perd la bataille, que les frontières entre notre monde et celui des Faës sont en train de céder. Je sens que j’entame le combat le plus difficile de ma vie. Je ne laisserai pas tomber. Je sais que j’ai des alliés, et, plus important, la mémoire de ma sœur assassinée à défendre.
Saurai-je faire face à la vérité ? »

 

Mon avis :

Quatrième tome des Chroniques de MacKayla Lane à sortir sous nos latitudes, ce dernier tome tient toutes ses promesses et même plus.

Le tome trois nous avait laissé sur une fin apocalyptique et en queue de poisson. Dans ce tome, on reprend là où l’auteur nous avait laissé. Dans un Dublin en pleine dévastation, Mac subit les pires outrages qu’une femme peut l’être. Sauvée in-extremis, elle va devoir se reconstruire pour essayer de sauver ce qu’il reste du Monde. Mais autour d’elle tout s’écroule, pourra-t-elle réussir à faire face au nouveau visage de son monde, sans compter les vérités qui vont éclater, faisant tomber bien des masques ?

Mac a complètement changée. Après ce qu’il lui est arrivée, elle va se renforcer et devenir ce qu’elle appelle : Black Mac, une femme qu’elle ne voulait pas devenir. Mais le Monde, les temps changent, et Mac DOIT changer pour espérer survivre et réaliser son combat, que ce soit pour son monde, sa vie. Cette fois, on en apprend un peu plus sur Jericho, même tout est distillée au compte-goutte. Son passé commence à faire surface, et apporte aussi des interrogations. En gros, on a une révélation, deux questions se posent à nouveau 🙂 On avance d’un pas, on en recule de deux -_- Jusqu’où Karen Marie Moning va-t-elle allée ? :p V’Lane s’humanise un peu, et c’est toujours un bonheur de le voir se prendre la tête avec Jericho par pure jalousie. On en apprend un peu plus sur les sidhe-seers mais elles ne sont pas si intéressante que ça, mise à part Dani, qui est en fait un personnage marrant qui a du vécue malgré son jeune âge (et puis bon, elle est puissante) et Rowena, la grande maîtresse très manipulatrice et tyrannique. Des personnes du passé de Mac vont faire surface et apporter son lot de vérité.

L’histoire continue son petit bonhomme de chemin, toujours aussi sombre, toujours aussi éprouvant, et qui finit toujours en queue de poisson (mais là elle a fait VRAIMENT très fort…). Pourtant, au début je me suis ennuyée ferme ainsi que vers la fin que j’ai trouvée ennuyeux et moyennement intéressant.

Mais bon, tome toujours prenant… l’attente va être longue jusqu’au dernier tome 🙂

9,5/10

Publicités

LES CHRONIQUES DE MACKAYLA LANE

Tome 3 : Fièvre Faë de Karen Marie Moning

 

Résumé :

Cette fois, Mac a définitivement changé et n’a plus rien à voir avec la jeune fille glamour et évaporée qui est arrivée à Dublin. Elle est devenue un élément à part entière du jeu mortel en train de se dérouler dans les ombres des rues de la ville. Elle peut trouver ce que recherchent à la fois les fae et les humains , le livre noir, Le Sinsar Dubh, qui corrompt tous ceux qui le touchent.

Mais Mac découvre bientôt que la situation est encore pire que ce qu’elle croyait. Cernée par la trahison, elle ne peut distinguer ses alliés de ses ennemis et elle n’est certaine que d’une seule chose : Halloween approche et son temps est compté.

 

Mon avis :

Troisième tome des aventures de MacKayla Lane, cette fois la tension de l’histoire monte d’un cran.

En effet, à l’approche de Samhain (Halloween), Mac va devoir vivre une véritable course à la montre, le compte à rebours pour la survie de l’humanité vient d’être déclenché. En parallèle, elle cherche encore et toujours le fameux livre Noir, pour empêcher que ce dernier ne tombe dans  de mauvaises mains et précipitent la fin du monde des Humains et celui des Faës.  Arrivera-t-elle à empêcher que les murs séparant les royaumes ne tombent? A qui faire confiance?

Mac a bien évoluée et cette fois nous nous trouvons en présence d »une Mac forte, qui devient petit à petit une guerrière aguerrie, prête à « casser » de l’Unseelie. Pourtant, au fond d’elle, elle reste toujours la jeune fille d’une vingtaine d’années essayant de se raccrocher comme elle peut, aux quelques bribes d’une vie à peu près normale (sa recherche d’amies, le moment du gâteau d’anniversaire, le fait qu’elle attache toujours de l’importance à son vernis…). Mais comme toujours, son histoire et ses pouvoirs la rattrapent et elle est obligée de faire face à la violence, aux crimes, à la haine, à la jalousie, à la trahison… On assiste donc à une sorte de dédoublement de personnalité comme elle le décrit elle même : la gentille Mac qui aspire à une vie normale et la Primitive Mac qui connaît son devoir et tue des Unseelies. De quoi sombrer dans la folie et la schizophrénie. Pourtant, un phare dans son horizon. Dirais-je trois phares qui ont pour traits trois beaux gosses : Jericho Barrons qui commence à s’ouvrir un peu à Mac mais reste toujours aussi insaisissable ( grrr mais qui es-tu Jericho???), V’Lane qui essaie d’adapter son pas à Mac pour éviter de trop la froisser et Christian McKeltar, le seul à peu près normal dans toute cette folie.

Comme dis plus haut, l’histoire monte d’un cran et s’assombrit au fil des pages, au rythme de l’invasion Unseelie qui devient chaque jour plus importante. Le tout, pour atteindre le point culminant apocalyptique à la fin du livre. Fin qui finit en queue de poisson. L’auteur sait bien nous retranscrire la tension et nous mettre en haleine. Quelques touches d’humour ponctue le livre, et nous permettent de souffler un peu. Notamment, les différentes scènes entre Mac et Jéricho (mmmh un rapprochement des deux :p), Mac et V’Lane et surtout Mac, Jericho et V’Lane, véritable combat de testostérone et de combat de coq 🙂 Et surtout une scène que j ‘ai adorée, et qui m’a fait mourir de rire qui met en scène le « MacHalo » :p (j’en dirais pas plus :)).

Un excellent tome qui promet une suite peu réjouissante pour Mac…

9,5/10

LES CHRONIQUES DE MACKAYLA LANE

Tome 2 : Fièvre Rouge de Karen Marie Moning

 

Résumé :

Je suis une sidhe-seer, une humaine capable de voir les faës, ces effrayantes créatures d’un autre monde installées parmi nous depuis des millénaires et dissimulées sous des voiles d’illusion. Mon univers a commencé a se fendiller à la mort de ma soeur, et j’ai l’impression que, depuis, il n’en finit plus de s’éffondrer. Je ne parle pas seulement de mon petit monde personnel: il s’agit aussi du vôtre.
Les murs entre les humains et les faës sont en train de s’écrouler.
Et je suis la seule à pouvoir nous sauver.

 

Mon avis :

Suite directe de Fièvre Noire, ce deuxième tome n’a absolument pas à rougir de son prédécesseur.

Nous avions laissé une Mac toute amoché, blessée de son terrible affrontement et ayant sentie le Livre Noire. Comme toujours, elle est toujours à la recherche de ce livre maudit pour sauver son monde des Unseelie. Pourtant, elle va devoir faire front sur plusieurs niveaux : en effet, depuis son arrivée en Irlande, Mac ne s’est malheureusement pas fait que des amis e beaucoup la veulent morte ou vivante, dont une Ombre bien mystérieuse qui semble la suivre…

Après avoir eue une Mac complètement paumée et ivre de vengeance pour sa soeur Alina, nous sommes en présence d’une Mac toujours aussi ivre de vengeance mais un peu plus posée car elle commence à découvrir le monde des Ténèbres et commence à prendre en considération l’ampleur des dégâts. Elle SAIT maintenant, que sa mission est cruciale et va bien au-delà que le fait de simplement vengée sa soeur. Pour cette quête, elle va devoir faire confiance à des personnes toutes plus mystérieuses les unes que les autres et très très peu loquaces. Jericho Barrons, le libraire, en premier. On ne sait toujours pas grand chose sur ce personnage, mise à part qu’il a le don de faire sortir les griffes de Mac. Pourtant, il est toujours là pour lui sauver ses f…leurs (enfin fesses :p) même si on commence à voir que ce n’est pas seulement pour sa capacité de Détecteur d’Objet de Pouvoir… Mais cela, il ne l’avouera pas 🙂 V’Lane aussi est mystérieux, on n’arrive pas encore vraiment à bien le situer et savoir si c’est un allié franc ou un ennemi caché… en tout cas, c’est un bon manipulateur qui n’a pas à rougir face à Jéricho dans ce domaine. D’autres personnages font leurs apparitions et promettent de jouer d’importants rôles à l’avenir : Dani, une gamine insupportable mais possédant la même faculté que Mac pour voir les Faës et Christian, un étudiant qui semble en savoir beaucoup… Toujours la même chose, on a toujours un voile opaque quand à savoir leurs véritables motivations… l’auteur sait bien nous embrouiller les pistes.

L’histoire devient plus complexe et au final on se retrouve avec plus de questions que de véritables réponses. E tout cas, l’histoire est toujours aussi bien écrite, ponctué très justement entre les scènes de réflexions intérieurs, actions et sentiments (perso, j’adore les conversations non parlés que peuvent se livre Mac et Jéricho :p). Un bon cocktail.

9/10

LES CHRONIQUES DE MACKAYLA LANE

Tome 1 : Fièvre Noire de Karen Marie Moning

 

Résumé :

«Ma philosophie tient en quelques mots: si personne n’essaie de me tuer, c’est une bonne journée. Autant vous le dire, ça ne va pas très fort, depuis quelque temps. Depuis la chute des murs qui séparaient les hommes des faës. Pour moi, un bon faë est un faë mort. Seulement, les faës Seelie sont moins dangereux que les Unseelie. Ils ne nous abattent pas à vue. Ils préfèrent nous garder pour… le sexe.

Au fait, je m’appelle MacKayla Lane. Mac pour les intimes. Je suis une sidhe-seer.

La bonne nouvelle: nous sommes nombreux.

La mauvaise: nous sommes le dernier rempart contre le chaos.»

 

Mon avis :

Premier tome d’une série qui nous plonge dans l’univers des Faës, Karen Marie Moning réussit avec brio à nous faire entrer et imprégner de cet univers mystique.

MacKayla (Mac pour les intimes) est une fille du Sud des Etats-Unis. Elle est serveuse dans un bar, à des parents qui l’aiment et une soeur avec qui elle est très proche, malgré que cette dernière soit partie en Irlande pour ses études. Malheureusement, son univers bascule le jour où elle apprend l’assassinat de sa soeur chérie à Dublin et cela dans des conditions plus que mystérieuse. Contre l’avis de ces parents, Mac décide de partir à Dublin pour tenter de comprendre ce qui a bien pu arriver à sa soeur et punir son assassin… mais une fois sur une place, Mac va découvrir un monde qu’elle n’aurait jamais osé soupçonner et va plongée dans l’enfer pour sa soif de vengeance…

L’histoire est intéressante et bien ficelée. On suit avec intérêt l’enquête et les découvertes de Mac et on se surprend à être aussi surpris qu’elle devant certaines révélations. De plus, avoir fixé l’histoire en Irlande, pays celte aux folklores extrêmement riche et intéressante nous permet de découvrir (ou tout du moins pour l’instant d’entrevoir) une partie de sa mythologie avec notamment les druides.

Mac est une fille un peu chiante au début. Elle fait très « poupée Barbie » et semble s’intéresser un peu trop à ses fringues et à la couleur de ses ongles (génial qu’on sache qu’elle aime la couleur Myrtille glacée… -_-). Pourtant, derrière cette apparence de grande nunuche, se cache une fille forte et à la personnalité bien trempée et très têtue. Elle sait ce qu’elle veut, elle s’est fixée un but et fera tout pour y parvenir, quitte à prendre tous les risques les plus stupides, quitte à refuser toutes les aides qui s’interposent. Jéricho Barrons est un gars très très très mystérieux :p On ne sait pas vraiment qui il est, ni d’où il vient, ni ces motivations… bref c’est le flou totale mais on doute que l’auteur nous distillera ses infos au compte goutte… Pourtant, tel un ange gardien il est toujours là pour sauver Mac mais bon ami ou ennemi? V’Lane est tout aussi mystérieux bien que moins sombre et moins dark que notre ami Barrons :p On sait juste qu’il travaille pour la reine Seelie mais qu’elle sont en réalité se buts… mystère et boule de gomme. En tout cas, dès qu’il est proche de Mac, cette dernière semble tout d’un coup prise d’une violente envie d’exhibitionniste…

Un premier tome qui soulève beaucoup de questions avec quelques révélations distillées goutte à goutte. Le suspens est grand 🙂

8,5/10