Azarea Box

Archive for the ‘Romance Paranormale’ Category

LES VOLEURS D’ÂMES

Tome 4 : La Rose et l’Ombre de Rachel Vincent

 

Résumé : 

Intransigeante et pure, Kaylee place la confiance au-dessus de tout. Dans ces conditions, comment pardonnerait-elle sa trahison à Nash et reviendrait-elle vers lui ? Mais voilà qu’entre en scène l’étrange et envoûtante Sabine, déterminée à lui voler Nash, et Kaylee sent soudain enfler en elle une part d’ombre insoupçonnée : jalousie, rage, envie se déchaînent. Qui est donc vraiment Sabine pour provoquer une telle tourmente ? Juste une rivale audacieuse… ou bien le pire cauchemar de Kaylee surgi du monde des ténèbres ?

 

 

Mon avis : 

Après un troisième tome plus sombre et non moins intéressant de cette série, le quatrième tome apporte un nouveau personnage qui va entièrement bouleversé la vie de notre jeune héroïne, Kaylee.

Le couple Kaylee et Nash a été mise à mal dans le tome trois. Suite aux mensonges et trahisons de Nash, Kaylee avait décidée de mettre la voix de son coeur de côté et de faire une pause dans leur couple. Tout commençait à aller un tout petit mieux, quand débarque dans leur lycée un drôle de personnage, Sabine. Cette dernière n’est pas n’importe qui : en effet, elle n’est rien d’autre qu’une ex de Nash et surtout elle est bien décidée à le récupérer sous le nez de Kaylee. Notre jeune héroïne ne le prend forcément pas bien. D’autant plus que Sabine a un passé sombre et semble cachée biens d’autres choses…

Rien ne va plus pour Kaylee. Alors qu’elle était triste et accablée suite à l’attitude de Nash, l’arrivée de Sabine, une rivale, ne va pas arrangée les choses. Un sentiment bien mauvais, la jalousie, va alors jaillir dans sa vie. Entre son coeur et sa raison, Kaylee ne sait plus trop où se donner de la tête. Dans ce tome, Kaylee n’est plus la petite oie blanche folle amoureuse de son Nash. Elle a mûrit et elle sait parfaitement que plus rien se sera comme avant, car ce que lui a fait Nash lui semble juste difficilement pardonnable. Pourtant, le coeur à ses raisons que la raison ignore… Nash… je sais pas trop quoi en penser maintenant. Avant il paraissait tel un chevalier blanc pour venir en aide à sa princesse… puis on l’a découvert junkie et menteur… et maintenant on le voit pris entre deux femmes qu’il aime chacune à sa façon. Entre l’ex qui lui ressemble et Kaylee qu’il aime il ne sait plus trop où se donner de la tête. Pourtant, plus d’une fois j’ai eue envie de le baffe… comment mais comment ne peut-il pas voir les agissement de Sabine ? Il doit être complètement bouché et aveugle xD Sabine… LE cauchemar de Kaylee : elle  est le type de fille casse pied : pimbêche, sûre d’elle-même, égoïste. Pourtant, elle a un côté sombre qui nous donne envie d’en découvrir encore plus. Et derrière ses apparences, pourrait cacher un être bien différent de celle que l’on pense. Elle est celle qui comprend le mieux Nash, elle est en quelque sorte son homologue féminin. Et c’est ce qui la rend dangereuse aux yeux de Kaylee.

Dans ce tome, Rachel Vincent fait la part belle à un triangle amoureux, chose que l’on n’avait pas encore eu, si ma mémoire est bonne. Même si ce principe de triangle amoureux et vue et revue à toutes les sauces, j’ai vraiment pris plaisir à suivre l’évolution de celui-ci, car les différents protagonistes sont intéressants (hormis Nash que je trouve un cran en-dessous des donzelles). Bien sûr, il y a une intrigue basé sur des cauchemars, des meurtres et tout et tout, mais l’amour à une place relativement importante.

En somme, un tome plus romantique et indéniablement plus psychologique où chaque personnage doit se découvrir plus pour mieux affronter la réalité et avancer dans la vie. Une belle réussite pour une série qui me tient de plus en plus à coeur.

8,5/10

 

Publicités

LE CERCLE DES IMMORTELS

Tome 4 : le Loup Blanc de Sherrilyn Kenyon


Résumé :

Condamné à la peine capitale par la déesse Artémis, Zarek, le Chasseur de la Nuit, échappe temporairement à cette sentence. Banni aux confins de l’Alaska, il doit être jugé par Astrid, fille de la justice, réputée pour sa sévérité. La belle aveugle a deux semaines pour statuer sur le sort de celui qu’elle ne peut voir qu’à travers le regard de son loup blanc. Mais, dans le huis clos de son chalet où elle tente de cerner la personnalité du guerrier, rendre un verdict n’est pas évident. Zarek est-il ce monstre sanguinaire au cœur de glace dépeint par ses ennemis ou un être meurtri en quête de rédemption ? Quoi qu’il en soit, c’est une véritable force de la nature dont la beauté l’émeut, même si elle sait qu’elle devra peut-être, en son âme et conscience, l’envoyer à une mort horrible.

Mon avis :

Après trois tomes à la qualité inégale, j’attendais avec impatience de pouvoir lire ce quatrième tome car entièrement consacré à un personnage découvert dans le tome précédent : Zarek, le chasseur renégat.

Pour une faute commise dans le passé, le chasseur de la Nuit a été condamné à l’exil par Artémis. Mais cette dernière veut sa tête, ce qui n’est pas du goût de Achéron. C’est pour cela que Astrid, une des filles de Thémis, et juge de son état, est envoyée en Alaska pour le juger et décidée de la sentence : la vie ou la mort. Mais voilà, Artémis n’est pas la seule à vouloir la tête de notre chasseur : un mystérieux chasseur aux grands pouvoirs veut se venger de lui…

Quand j’ai commencé à lire le vire, je n’ai pu m’empêcher de faire la comparaison entre Zarek et Zsadist, un personnage de la Confrérie de la Dague Noire. En effet, tous deux sont des renégats de leur race, tous deux ont un penchant pour la violence, et tous deux possèdent un passé relativement sombre et lourd. Mais la comparaison s’arrête là, et l’histoire est fort heureusement bien éloigné de celle de Zsadist.

Contrairement aux autres tomes, celui-là à la particularité d’être quasiment un huis-clos. Une grande partie de l’histoire se passe dans une cabane, perdue au fin fond de l’Alaska, en pleine tempête de neige. Cela donne un prétexte pour l’auteur de développer ce qu’elle a voulue, et principalement toute la phase du jugement. Comme dit précédemment, Astrid est donc la juge qui doit donner la sentence. Et comme la justice doit être neutre, Astrid est aveugle et ses yeux sont ceux d’un loup blanc. Nous avons donc la découverte de ses deux êtres, que tous différencient mais dont l’attraction est inéluctable. Et j’ai trouvé cette partie touchante et émouvante, bien qu’un peu rapide à mon goût.

Bien sûr, il n’y a pas que de la romance, un peu d’action est également présent et donne le prétexte d’en savoir plus sur le passé de Zarek. Des secrets se dévoilent, renforceant l’opinion qu’on pouvait se faire sur certains personnages.

Je pourrais en parler encore pendant pas mal de temps de ce tome tellement il m’a emballée et à fait remonter en flèche mon estime de cette série. Mais je risque de trop spoiler xD Donc, si comme moi vous avez été déçus pas les tomes précédents, lisez quand même celui-là car il est tout bonnement passionnant.

8,5/10


LA CONFRERIE DE LA DAGUE NOIRE

Tome 5 : L’Amant Délivré de J.R. Ward

 

Résumé :

Une guerre fait rage à l’insu des humains. Six vampires protègent leur espèce contre la Société des éradiqueurs. ils sont regroupés au sein de la mystérieuse Confrérie de la Dague Noire. Impitoyable et brillant, Viszs est doté d’un pouvoir de destruction incroyable et d’une aptitude terrifiante à prédire l’avenir. Torturé par son passé, il ne fait pas dans les sentiments. La lutte contre les éradiqueurs est sa seule passion… jusqu’au jour où il croise la route du docteur Jane Whitcomb. Tout pourrait changer grâce à elle, mais Viszs est rattrapé par un destin compatible avec celui de la jeune humaine…

 

Mon avis :

Après les histoires de Kholer, Rhage, Zadist et Butch, c’est Viszs qui passe désormais à la casserole.

Contrairement aux tomes précédents et à cause des événements précédents, on ne retrouve pas vraiment la Société des Eradiqueurs. Ainsi, l’auteur a pu se focaliser sur ses personnages et leurs histoires torturées.

Viszs est une véritable énigme. Il est froid, distants et à des tendances sadiques. Pourtant, grâce à ce tome, on en apprend plus sur son passé. Et ce dernier est loin d’avoir été l’histoire des Bisounours. Torturé, violenté, battu, son passé a des répercussions sur ce qu’il est actuellement. De plus, quand les secrets de famille font surface ne vont vraiment pas arrangés les choses. Et pour ne rien arranger, il est destiné, par la Vierge Scribe, à devenir le Primâle de toutes les Elus. Viszs ne voit plus beaucoup d’issue quand à son avenir. Pourtant, une lueur d’espoir apparaît dans son sombre horizon.

Jane Whitcomb est une jeune chirurgienne brillante bien qu’introvertie. Elle vit une vie routinière. Pourtant, tout change le jour où on lui amène un beau gars mystérieux sur sa table de chirurgie. Au moment de sa rencontre avec Viszs, toute sa vie change de tout au tout : elle découvre l’existence des vampires, de la Confrérie, de la guerre contre les Eradiqueurs, de la violence et surtout… surtout l’amour en la personne de Viszs.

J’ai beaucoup aimé leurs histoires à Viszs et Jane. On se retrouve en face d’une histoire d’amour impossible : lui est un vampire et est un combattant, elle est une humaine et est une chirurgienne. Tout au long du roman, ils refrènent comme ils peuvent leur attirance mutuelle, mais comme toujours, l’amour est plus fort que tout. De plus, nous avons des débuts d’intrigues pour les autres personnages restants, comme John et Fhury.

Par contre, si je devais faire une critique c’est la fin du tome. Je l’ai trouvé très spéciale et un peu « bizarre ». Enfin, ce livre reste un très bon livre qui se lit très facilement.

8,5/10

LES VAMPIRES ARGENEAU

Tome 2 : L’Amour m’a Tuée de Lynsay Sands

 

Résumé :

Etienne Argeneau se trouve dans une situation bien délicate. Il a transformé en vampire une jeune femme qui lui a sauvé la vie afin de lui rendre la pareille. Seulement, voilà : les vampires ne peuvent « infanter » qu’une seule personne dans leur longue existence. Par conséquent, il est de coutume d’en faire bénéficier l’âme soeur, Etienne ne l’a toujours pas rencontrée après trois cents ans de célibat et il doute que la séduisante Rachel Garrett soit disposée à jouer un tel rôle, ou même qu’elle en ait l’étoffe… quelle que soit leur attirance réciproque.

 

Mon avis :

Après un premier tome bien mais pas extraordinaire, je me suis lancée dans ce deuxième tome sans beaucoup d’espoirs à beaucoup mieux.

Exit Lissianna, bonjour Etienne, l’un des frères de cette dernière. Etienne est un homme solitaire, vivant principalement pour les ordinateurs. D’ailleurs, il est devenu concepteur de jeux vidéos et son plus gros succès est un jeu nommé « Blood Lust » qui raconte l’histoire de la chasse de vampires (!!!). Rachel Garrett est une humaine vivant la nuit à cause de son métier. En effet, elle est légiste à la morgue et de service de nuit. Un jour, elle reçoit un mort tué par balle… mort qui s’avère être en fait bel et bien vivant car ce n’est autre que Etienne. A la suite d’événements assez rocambolesque, Rachel se fait tuée et Etienne, pour lui sauver la vie, la transforme en vampire. Et voilà notre Rachel, obligée d’apprendre à vivre comme une vampire et cela aux côté du beau Etienne…

Comme pour le premier volume, l’humour et le second degré est de mise. Que cela soit au moment de la réaction de Rachel quand elle découvre son nouvel état ou bien encore le « méchant » de l’histoire qui fait plus penser à un fou déjanté qu’à un véritable méchant, tout est fait pour nous tirer un sourire.

Pourtant, j’ai trouvée l’histoire bien faible et très fantaisiste. L’essentiel de l’histoire réside vraiment dans l’histoire d’amour naissant entre Rachel et Etienne. Le reste est très survolée et ne sert pas à grand-chose.

Je reste toujours sceptique face à cette série. Non pas qu’elle soit mauvaise, mais je trouve le fond très léger et l’intrigue pas très intéressante. Heureusement que le charisme des personnages rattrape un peu le tout.

6,5/10

LA PROPHETIE MAUDITE

de P.C. Cast

 

Résumé :

Comme l’amour, le danger a parfois le visage d’un ange : un ange déchu prêt à faire couler le sang de celle qu’il aime…

Pour échapper au destin qui fait d’elle une divinité, Elphame part fonder son propre royaume dans la forêt profonde. Mais elle ignore que, sur les ruines où elle a choisi de vivre libre comme une jeune femme ordinaire, plane une ancienne prophétie qui lui promet la mort : Lochlan le banni, l’ange déchu, doit, pour sauver son peuple, sacrifier une déesse…

 

Mon avis :

Elphame est une jeune femme peu commune : non seulement elle est mi-humaine mi-centaure (de par son père), mais elle est surtout une Déesse d’Epona. Mais Elphame ne veut pas de ce statut, elle veut vivre comme tout le monde, avec la liberté qui va avec. C’est pour cela qu’elle décide de partir restaurer un ancien château en compagnie de son frère. Sur place, elle parvient à se mêler à tous et même à se faire des amies. Mais c’est sans savoir qu’elle est au coeur d’une ancienne prophétie et que Lochlan, mi-homme mi-démon, a pour mission de la réaliser.

Le premier mot qui m’arrive à l’esprit à la fin de la lecture de ce livre est : ennui. Je me suis ennuyée pendant les 3/4 du livre. C’est long, c’est mou et un peu gnan-gnan. Si vous cherchez de l’action, passer votre chemin, c’est de la romance. De plus, je n’ai pas trouvé l’histoire de Elphame et Lochlan très folichonne, limite j’ai préférée les aventures des personnages secondaires dont Cuchulainn et Brenna.

Pourtant, l’héroïne avait tout pour plaire : avide de liberté, elle veut sortir du carcan de sa naissance qui fait d’elle une divinité. De plus, elle a de l’humour et adore taquiner son frère. Mais à cause de la faiblesse du scénario, on ne peut pas l’apprécier à sa juste valeur.

Une déception pour moi.

3,5/10

LE CERCLE DES IMMORTELS

Tome 3 : La Fille du Shaman de Sherrilyn Kenyon

 

Résumé :

Par châtiment divin, le Celte Talon est condamné à perdre toute femme qu’il aimera. Pour oublier la mort de sa bien-aimée Nynia, il jure obédience aux Chasseurs de la Nuit, sombres guerriers d’Artémis qui mènent un combat sans merci contre les Démons.

Mille cinq cents ans plus tard, à la Nouvelle-Orléans, Talon sauve la vie de Sunshine, jeune artiste vers qui, bizarrement, il se sent attiré. Jusqu’au jour où il comprend qu’elle est la réincarnation de Nynia. Dès lors, il la sait en danger. Afin de la préserver, il est prêt à sacrifier son bonheur, mais il ignore encore que leurs retrouvailles ne sont qu’un piège tendu par ses ennemis pour mieux abattre les Chasseurs de la Nuit.

 

Mon avis :

Après avoir été déçue par le deuxième tome de la série, c’était avec scepticisme et appréhension que j’ai commencée la lecture de ce tome 3, qui au final m’a réconciliée avec la série.

Nous sommes toujours en pleine guerre qui opposent les guerriers d’Artémis aux Démons. Donc cela ne change pas vraiment des tomes précédents. Mais là n’est pas vraiment l’essentiel. Cette guerre n’est qu’un prétexte pour nous introduire les différentes histoires d’amour de ces valeureux guerriers, et cette fois, Talon est un personnage plus qu’intéressant.

Talon est un ancien guerrier celte qui a vendu son âme à Artémis pour se venger. A l’instar de Julien et Kyrian, son passé est sombre et sanglant. Maudit par un dieu celte, il a décidé de ne plus s’attacher à une femme pour éviter qu’elle ne meure à cause de lui. Il a donc suivi ce code strict pendant près de mille cinq cents ans jusqu’au jour où son chemin croise celui de Sunshine… Cette dernière est une artiste très tête en l’air (un peu le professeur Tournesol de la série ^^), mais qui porte diablement bien son prénom : c’est un vrai rayon de soleil. A chacune des pages du livre, on y sent sa joie de vivre malgré tout, derrière son apparence de gentille fille, elle a du caractère à revendre, ce que va devoir apprendre Talon bien malgré lui. Grâce à Sunshine, Talon va apprendre que la Destin n’est pas inéluctable et que toute malédiction n’est pas forcément gravée dans la roche. Elle est sa rédemption, son âme soeur, son seul amour.

Ce que j’ai bien aimé dans ce tome c’est que non seulement la présence des différents Dieux Grecs est plus importante, mais l’auteur y a inclus également des Dieux de la mythologie Celte, qui sont tout de même moins connus mais pas moins intéressants.

Nous faisons également la connaissance de différents personnages qui seront les futurs héros des tomes suivants : Zarek le psychopathe, Valerius le Romain arrogant notamment. Et nous en apprenons ENFIN plus sur Acheron le chef des Chasseurs de la Nuit.

Un tome plus intéressant que le précédent avec des personnages haut en couleur qui nous promette encore beaucoup d’aventures pleine de sensualité et d’action.

 

7,5/10

LA PROPHETIE DES TENEBRES

Tome 3 : Fatale Attirance de Patrice Michelle

 

Résumé :

En apercevant la belle inconnue assise, seule, dans la boîte de nuit, Caine sent les battements de son coeur s’accélérer dangereusement. Que lui arrive-t-il ? Quel sort lui a donc jeté cette femme pour qu’il ait l’impression, lui, le loup sauvage et solitaire, d’être devenu tout à coup une proie fragile et vulnérable ?

Mais alors qu’il tente en vain d ‘échapper à l’étrange emprise de l’inconnu, Caine croise son regard. Et la candeur qu’il lit dans ses yeux le stupéfie. De toute évidence, elle ignore tout des pouvoirs qui sont les siens. Elle se trompe également sur sa véritable nature. Car elle n’est pas humaine, elle est issue d’une race très ancienne, les Vélius, qu’une guerre terrible oppose aux loups-garous depuis la nuit des temps…

 

Mon avis :

Dernier tome de la trilogie, Fatale attirance nous narre l’histoire de Caine, un loup-garou dont le destin met sur son chemin, Emma, une jeune femme aussi belle que mystérieuse.

Caine est un loup-garou important de sa meute. il est en effet le second de Landon, l’Alpha (et héros du tome 2). Malheureusement, Caine est aussi en passe de devenir un Zerker : un loup-garou « maudit » qui reste coincé entre ses deux formes. Cet état le met au ban de sa meute et le rend potentiellement incontrôlable.

Emma est une jeune femme d’une vingtaine d’années. Serveuse, elle vit seule avec sa tante au beau milieu de nulle part. Sa vie bascule le jour elle fait connaissance de Caine.

Ce denier tome met un point final à la fameuse prophétie, amorcée dès le premier tome. Si les deux premières parties sont consacrées aux Sanguinas (vampires) et aux Luprédas (loups-garous), la dernière est consacrée aux Vélius, des panthères qui ont de lourds antécédents avec les deux précédentes races. Patrice Michelle met en avant l’histoire d’amour impossible entre Caine et Emma, deux êtres que tout oppose à cause de leurs différences sur fond de complot et de trahisons.

Comme toujours pour les livres de la collection Nocturne, l’auteur mise tout sur la relation entre Caine et Emma. Certes, il y a un peu d’actions mais tout est très superficiel et survolés par rapport aux sentiments. Le tout dans une écriture simple, à la portée de tous.

5/10