Azarea Box

Archive for the ‘La Confrérie de la Dague Noire’ Category

LA CONFRERIE DE LA DAGUE NOIRE

Tome 5 : L’Amant Délivré de J.R. Ward

 

Résumé :

Une guerre fait rage à l’insu des humains. Six vampires protègent leur espèce contre la Société des éradiqueurs. ils sont regroupés au sein de la mystérieuse Confrérie de la Dague Noire. Impitoyable et brillant, Viszs est doté d’un pouvoir de destruction incroyable et d’une aptitude terrifiante à prédire l’avenir. Torturé par son passé, il ne fait pas dans les sentiments. La lutte contre les éradiqueurs est sa seule passion… jusqu’au jour où il croise la route du docteur Jane Whitcomb. Tout pourrait changer grâce à elle, mais Viszs est rattrapé par un destin compatible avec celui de la jeune humaine…

 

Mon avis :

Après les histoires de Kholer, Rhage, Zadist et Butch, c’est Viszs qui passe désormais à la casserole.

Contrairement aux tomes précédents et à cause des événements précédents, on ne retrouve pas vraiment la Société des Eradiqueurs. Ainsi, l’auteur a pu se focaliser sur ses personnages et leurs histoires torturées.

Viszs est une véritable énigme. Il est froid, distants et à des tendances sadiques. Pourtant, grâce à ce tome, on en apprend plus sur son passé. Et ce dernier est loin d’avoir été l’histoire des Bisounours. Torturé, violenté, battu, son passé a des répercussions sur ce qu’il est actuellement. De plus, quand les secrets de famille font surface ne vont vraiment pas arrangés les choses. Et pour ne rien arranger, il est destiné, par la Vierge Scribe, à devenir le Primâle de toutes les Elus. Viszs ne voit plus beaucoup d’issue quand à son avenir. Pourtant, une lueur d’espoir apparaît dans son sombre horizon.

Jane Whitcomb est une jeune chirurgienne brillante bien qu’introvertie. Elle vit une vie routinière. Pourtant, tout change le jour où on lui amène un beau gars mystérieux sur sa table de chirurgie. Au moment de sa rencontre avec Viszs, toute sa vie change de tout au tout : elle découvre l’existence des vampires, de la Confrérie, de la guerre contre les Eradiqueurs, de la violence et surtout… surtout l’amour en la personne de Viszs.

J’ai beaucoup aimé leurs histoires à Viszs et Jane. On se retrouve en face d’une histoire d’amour impossible : lui est un vampire et est un combattant, elle est une humaine et est une chirurgienne. Tout au long du roman, ils refrènent comme ils peuvent leur attirance mutuelle, mais comme toujours, l’amour est plus fort que tout. De plus, nous avons des débuts d’intrigues pour les autres personnages restants, comme John et Fhury.

Par contre, si je devais faire une critique c’est la fin du tome. Je l’ai trouvé très spéciale et un peu « bizarre ». Enfin, ce livre reste un très bon livre qui se lit très facilement.

8,5/10

LA CONFRERIE DE LA DAGUE NOIRE

Tome 4 : L’Amant Révélé de J.R. Ward

 

Résumé :

Butch O’Neal est un battant de nature. Il a eu la vie dure, c’est un ancien flic et il est le seul humain autorisé à rester dans le cercle très fermé de la confrérie. Et pourtant il veut s’enfoncer encore plus dans le monde des vampires et s’engager dans la guerre contre les lessers. Il n’a rien à perdre. Son coeur appartient à une vampire femelle, une aristocrate de toute beauté qui est largement hors de sa portée. S’il ne peut l’avoir elle, au moins il peut se battre au côté de ses frères…

 

Mon avis :

Quatrième tome de la série sur les Vampires de J.R. Ward, L’Amant Révélé nous conte l’histoire d’amour entre Butch O’Neal et Marissa.

L’histoire ne change pas d’un iota : c’est toujours la guerre entre les Vampires contre les. Mais les Eradiqueurs n’est pas l’essentiel, l’accent est surtout mis sur l’histoire d’amour et passionnée entre Butch, humain ancien flic de son état et Marissa une vampire faisant partie de l’aristocratie vampirique. D’ailleurs, je trouve leur histoire vraiment tout mignonne et émouvante. On reste pourtant dans du classique : deux personnes, de conditions différentes, d’éducations différentes, avec un passé aux antipodes. Pourtant, les opposés s’attirent et c’est immanquablement qu’ils tomberont dans les bras l’un de l’autre. Mais tout ne sera pas facile, plusieurs grains de sable viennent gripper la machine : les races, les conditions, le passé. Mais à croire que l’Amour triomphe de tout 🙂

Butch est un ancien flic un peu ripoux qui vit avec la Confrérie et est le meilleur ami de Vicsz. Marissa est une noble de la Glymera et vit encore avec un siècle de retard. pourtant, elle va changer au contact de Butch, elle va ENFIN s’émanciper et découvrir que la femme peut être libre et heureuse. Bien sûr, ils vont devoir affronter les difficultés mais ils sont très bien entourés et V. leur sera d’une grande aide.

L’écriture reste toujours fluide bien que je peux reprocher par moment une grande vulgarité dans les propos choisis. Mais bon, je suis pas une sainte donc ca me choque pas non plus plus que cela. Sinon, bien sûr qu’il y a une très grande présence de sexe mais cela reste la marque de la série et n’empêche absolument pas qu’on continue à se passionner pour les aventures de ses vampires au charme ravageur :p

Un bon tome, très intéressant, et qui nous fait attendre la suite avec impatience.

9/10

LA CONFRERIE DE LA DAGUE NOIRE

Tome 2 : L’amant Eternel de JR Ward

Résumé :

200 ans. C’est depuis ce temps que Rhage doit vivre avec la malédiction née de ses errances. Sexe et violence étaient tout ce qu’il recherchait et maintenant c’est tout ce qu’il doit garder en lui pour ne pas réveiller la bête. Il avait peu d’espoir de trouver le repos jusqu’à ce que Mary arrive dans sa vie. Irrésistiblement attiré par elle et sa lumière, il lutte contre ses démons intérieurs ainsi que contre les ennemis qui menacent le monde des vampires et Mary.

Mon avis :

Deuxième tome d’un des feuilletons de l’Editeur Milady. Après l’histoire de Kolher et de Beth, voici l’histoire du deuxième mebre Rhage et celle de Mary.

Rhage est le deuxième membre de la Confrérie dont l’histoire nous est présenté. Beau comme un apollon, fort comme un boeuf, Rhage pourrait représenter le fantasme de toutes femmes à une exception près… il est atteint d’une malédiction : celle de se transformer en un dragon au moment d’une émotion très forte. Seuls le combat ou le sexe lui permet de se calmer. Et il aurait bien besoin de se calmer quand il rencontre Mary, celle qui lui est destiné.

Elle est une humaine tout ce qui est de plus banale et surtout atteinte d’un cancer. Elle rencontre Rhage par l’intermédiaire de Bella, une civile vampire et si au début elle est effrayée par ce colosse d’une beauté exceptionnelle, bien entendu elle va se sentir attirée par lui.

En ce qui concerne, on est toujours pris dans la guerre entre la Confrérie et les Eradiqueurs. L’histoire n’a pas une place très importante, le romantisme plus. Ainsi, tout est vraiment centré autour de la passion de Rhage et de Mary. En parallèle, nous avons également des amorces d’histoire : celle de Z avec Bella et celle John, un mystérieux jeune homme qui s’avère être un des membres imminents de la Confrérie.

A noter enfin, que la traduction qui s »était avéré catastrophique pour le premier tome, se révèle bien meilleur. Donc si vous avez été rebuté par cela sur le repemier tome au point d’hésiter à se procurer le deuxième, vous pouvez y aller les yeux foncés car c’est un tome vraiment bien 🙂

9/10

LA CONFRERIE DE LA DAGUE NOIRE

Tome 1 : L’Amant Ténébreux de JR Ward

Résumé :

Une guerre fait rage à l’insu des humains. Six vampires protègent leur espèce contre la Société des éradiqueurs. Ces guerriers sont regroupés au sein de la mystérieuse Confrérie de la dague noire. À sa tête, Kolher, leader charismatique et implacable… L’un de ses plus fidèles guerriers est assassiné, laissant derrière lui sa fille, une magnifique jeune femme, une sang-mêlé qui ignore tout de son destin. Et c’est à Kolher qu’il incombe de faire découvrir à Beth le monde mystérieux qui sera désormais le sien…

Mon avis :

Une série très attendue. Et cette attente était amplement méritée :p

Ce tome est centré sur Kolher et Beth. Deux êtres que tout oppose. Deux êtres qui n’auraient jamais dû se rencontrer et encore moins s’aimer. Mais le destin est capricieux et les a fait se faire rencontrer.

Beth : Jeune journaliste moderne, solitaire et qui mène une vie banale. Jusqu’au jour où elle rencontre Kolher et là tout son univers bascule. Apprendre l’existence d’un univers parallèle, ne pas être soi-même totalement humaine… bref elle va devoir réapprendre à vivre. Une vraie initiation, une vraie renaissance.

Kolher : Vieux vampire à moitié aveugle, bourru, violent, misogyne… les qualificatifs négatives ne manquent pas pour décrire le caractère de Kolher. Malgré tout, le vieil ours qu’il est va devoir apprendre à vivre au côté d’une femme douce telle que Beth. Et c’est là que c’est incroyable : la glace fond et Kolher va apprendre l’existence d’un doux sentiment : l’amour. Et tout cela grâce à Beth.

Nous sommes donc devant une véritable romance, un véritable coup de foudre digne des plus grands romans à l’eau de rose. Pourtant on ne peut pas s’empêcher de s’attacher à ses personnages charismatiques et tellement vivants. Mais l’action a aussi une part importante de l’histoire. Cette guerre qui fait rage à l’insu des humains est une guerre sanglante pour les deux côtés avec des pertes, du sang et de la sueur versés. Cela s’enchaîne tellement vite qu’on a pas le temps de s’ennuyer et que limite les pages se tourne d’elle-même :p

Par compte, tout n’est pas exempte de défaut, loin de là. Le véritable gros problème de ce livre vient malheureusement d’une traduction plus que bancale. Outre le changement des noms qui peut dérouter le lecteur (Audasz qui est surnommé D. … pourquoi ne pas avoir mis A.?), l’utilisation de la négation n’est pas très « au point ». Rare sont les négations utilisant le petit mot magique « ne » et on a l’impression de se retrouver avec des personnages qui ne parlent pas bien ou pas correctement… Enfin, les fautes d’orthographe et de frappes piquent aussi les yeux :s

Malgré ce constat d’échec pour la traduction, heureusement le fond du livre est là et est tellement passionnante qu’on en redamnde encore ! (avec une meilleure traduction please !!!)

En résumé :

– Des personnages attahcants et intéressants

– Le couple Kolher/Beth

– Une traduction plus que bancale

8,5/10